Europe Echecs n.672 - janvier 2017

Recensisci per primo questo articolo

Le match du championnat du monde à New-York, qui s'est terminé le 30 novembre, jour du 26e anniversaire de Carlsen, a été beaucoup plus disputé que ce que tous les spécialistes prévoyaient. Sergey Karjakin a réellement réussi à faire douter Magnus Carlsen et, il faut le dire, a réellement assuré son rôle de Challenger alors que beaucoup d'entre nous doutaient de sa résistance face au génie norvégien. Les fameuses 3e et 4e parties ont dû malmener psychologiquement Magnus Carlsen.

Disponibilità: disponibile ora

Prezzo: 7,10 €

Prezzo Speciale 5,00 €

Spedizione Gratuita oltre i 75€

Servizio clienti disponibile e competente.

Pagamento sicuro con Carta di Credito, Bonifico, Contrassegno, Paypal.

 

Descrizione

Details

Le match du championnat du monde à New-York, qui s'est terminé le 30 novembre, jour du 26e anniversaire de Carlsen, a été beaucoup plus disputé que ce que tous les spécialistes prévoyaient. Sergey Karjakin a réellement réussi à faire douter Magnus Carlsen et, il faut le dire, a réellement assuré son rôle de Challenger alors que beaucoup d'entre nous doutaient de sa résistance face au génie norvégien. Les fameuses 3e et 4e parties ont dû malmener psychologiquement Magnus Carlsen.

Lors de la 8e partie, Carlsen n'en peut plus de faire nulle et pousse la position dans ses limites... jusqu'à la perdre.
Il fallut attendre la 10e partie pour le voir revenir… avec l'aide de Karjakin qui fut imprécis dans la phase finale de cette partie.
Dans les 11e et 12e parties, Carlsen se contenta de gérer en obtenant la nulle.
Lors des deux premières parties rapides de départage, Karjakin s'en sortit miraculeusement par une défense géniale avec une poignée de secondes à la pendule (surtout dans la 2e). Carlsen réussit à se ressaisir et intensifia la pression lors de la 3e partie jusqu'à ce que la cuirasse du champion russe implose. Lors de la 4e et dernière partie, le challenger était dans l'obligation de gagner afin de revenir dans la roue du champion du monde. Mais Carlsen joua une partie d'anthologie qui figurera dans les manuels du jeu d'échecs. En effet, le tableau de mat final est aussi sublime que rare ! Être sacré à nouveau champion du monde de cette manière restera gravé dans les livres d'histoire des championnats du monde.
Karjakin a été exceptionnel de résistance lors de ce match et Carlsen aurait pu subir un sort similaire à Alekhine face à Max Euwe lors de son match de 1935. Cette alerte sera peut-être de nature à prévenir Carlsen sur sa supposée invulnérabilité que nombre d'entre nous pensions installée pour un moment.
La remise en question et le doute sont les moteurs de la progression des êtres humains et ceci vaut aussi pour les grands champions. A ce titre, ce match est plein d'enseignements pour le champion norvégien.
A présent, espérons que Maxime poursuivra son chemin vers les sommets car, au vu du match qu'il vient de livrer, Magnus a montré une certaine vulnérabilité que notre grand champion, qui était un de ses secondants lors de ce match, a certainement décelée.

Bonne lecture et bonne année à toutes et à tous,

Bachar Kouatly

Informazioni Aggiuntive

CODICE PRODOTTO ee672
Anno 2017
Pagine p. 74
Editore Europe Echecs
Referenza Cod. ee672

Recensioni

Scrivi una recensione

Europe Echecs n.672 - janvier 2017

Come giudichi questo articolo? *

  1 stella 2 stelle 3 stelle 4 stelle 5 stelle
Recensione